LA VIE DE MIMIE AU FIL DES MOTS ...

LA VIE DE MIMIE AU FIL DES MOTS ...

EMOTIONS

                               MCLAUDE BERTRAND

 

 

 

 

 

                                      EMOTIONS

 

                                RECUEIL DE POEMES

 

 

 

 

 

 

                   ESPALION     

                  

  C’est dans cette belle région,

Au cœur de l’Aveyron,

Cette petite ville d’Espalion,

Où vivre il fait si bon

 

C’est ici chaque été,

Que je viens me ressourcer,

Dans  ce petit havre de paix,

Cette ville qui m’a adopté.

 

Où j’aime tant flâner,

Le matin, dans la grande rue où au marché,

L’après-midi, dans la grande allée à l’ombre des peupliers,

Et finir la soirée, une bonne glace à  la terrasse d’un café.

 

                   Espalion , ton vieux pont et ton château,

                   Font le bonheur des badauds,

                   Des touristes et leurs appareils photo,

                   Des artistes  et leurs pinceaux.

 

                   L’Aveyron et ses  balades,

                   Des monts de l’Aubrac,

                   Jusqu’au plateau du Larzac,

                   Offre de merveilleuses escapades.

 

Cette  région, ses jolis petits villages,

Loin des tumultes  de la cohue  des plages

Ses beaux paysages, sa verte campagne,

Et ses petites montagnes .

 

Ses coutumes, ses traditions,

Sont la richesses de la région,

ses bonnes tables  gastronomie,

Fait la renommer de son pays.

 

                                                        MCLAUDE Fait Albi  le 28Avril 97

 

 

                                      LA RONDE DES SAISONS

 

Voici, venir le printemps,

Et ces fleurs des champs,

Voici venir les beaux jours,

Avec ses chansons d’AMOUR.

 

Voici, venir l’été,

Et ses champs de blé,

voici le temps des vacances,

Des d’amour d’adolescence .

 

Voici, venir l’automne,

Et ses couleurs monotones,

Voici le temps des vendanges,

Où vignes et  cépages…

        

Puis voici, l’hiver

 Avec la neige et le gel,

 Et les fêtes de Noël,

Ainsi que tout leurs univers.

 

C’est ainsi que chaque année,

La ronde des saisons,

Chante toujours la même chanson,

Et  cela va duré ; jusqu’à l’éternité.

 

                                                               MCLAUDE

 

                                                                  Albi  le 28 Avril 97

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FOUZIC

 

  Toi mon chien,

 Mon meilleur copain,

Pendant toutes ces années

Mon fidèle compagnon t’as été.

 

Toi, tu étais toujours là,

Même les jours où çà n’allait pas,

Ta patte  sur mes genoux,

Tu me faisais les yeux doux.

 

Notre maison tu gardais,

Dans le jardin tu galopais

Avec  Fanny tu t’amusais ,

Complice nous deux on l’étaient.

 

Ensemble, nous avons fait un bout de  chemin,

Jusqu’à ce triste matin,

Ou à causse de cette sale maladie,

Tu as du parti.

 

Tu auras toujours

Une place dans notre cœur à tout jamais,

Même si un jour,

Un autre chien te remplaçait.

 

 

 

                                               MCLAUDE

                           

                           Albi, le 29.04.98

 

A Fouzic mon chien décédé le 28.04.98

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                   LES VACANCES DE L’AMITIE

 

C’est dans cette belle région,

Au cœur de  l’Aveyron,

Dans cette belle ville d’Espalion.

 

Que depuis des années,

Quand arrive l’été,

Nous venons nous ressourcer.

 

Pour oublier tous nos soucis,

Retrouver tous nos amis,

Et notre charmante  mamie.

 

A Espalion, j’aime flâner,

Dans les rues et marché,

Ou le soir à  terrasse d’un café

 

Où l’on déguste de bonnes glaces

Pas besoin de grands palaces,

Pour passer de bonnes vacances

 

 Ici,les soirs de quines ou de Cabrette,

 On s’amuse, on  fait la fête

 On danse, on chante  à tu tête.

 

   C’est les vacances de l’amitié,

    De tendres moments partagé,

    Avec la mamie, Michou et André…

 

                                                                       MCLAUDE

 

                                                                      Albi, le 18.08.98

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ON APPELLE CA L’AMOUR”

 

                   Un regard, un sourire,

                   Et soudain tout chavire,

                   Votre Cœur part à la dérive,

                   Vous ne savez plus ce qui vous arrive.

 

                   Les mains moites la gorge nouée,

                   Vers lui vont toutes nos pensées

                   Vous êtes comme envoûtée,

                   Vous n’arriver plus à l’oublier.

 

                   Et puis tout doucement,

                   Au fil du temps,

                   Grandi en nous cet étrange sentiment,

                   Et nous devenons des amants.

 

                   Puis jours et nuits,

                   cette chaleur nous envahie,

                   Un besoin de plaisir,

                   Une envie de désir.

 

                   Des rendez-vous en cachette,

                   Des baisers à l’aveuglette,

                   Des repas en tête-tête,

                   Ou tout les jours c’est la fête.

 

                   On appelle ça l’Amour,

                   Il surgit n’importe où

                   Parfois il nous rend fou

                   On voudrait qui dure toujours.

 

                   On appelle ça l’AMOUR...

 

 

                                                        MCLAUDE

 

        

                                                                           Albi le 05.07.00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                      “ENVIE DE VIVRE”

                  

                            Envie de VIVRE,

                            Pas de survivre,

                            Envie de rire et de pleurer,

                           De parler et de chanter.

 

                   

                             Envie d’AIMER,                                                               

                             Et d’être aimer,

                            De le crier,

                            Au monde entier.

 

                            Envie d’être une femme,

                            Et que mon cœur s’enflamme,

                            Jouer aux jeux de l’AMOUR,

                            Sans faire de longs discours.

 

                            Envie de changer de Vie,

                            De se faire de nouveaux amis,

                            De rencontrer l’Homme de ma Vie,

                            Celui qui deviendra mon  mari.             

 

                            Envie de VIVRE,

                            Envie d’AIMER....

 

 

 

                                                        

                                                        MCLAUDE

 

 

                                                                                     Albi, le 05.03.01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

                              L’AMOUR SUR LE WEB”

 

                            Un simple clip, sur une sourie,    

                            Peu changer le cour d’une VIE.

                            Quant un beau jour,

                            On rencontre l’AMOUR...

 

                            J’imagine son corps, son visage,         

                            Avec lui j’aimerai faire un bout du voyage.

                            A travers l’écran de mon ordinateur,

                            J'entends les battements de son Cœur.

 

                            Et malgré la distance,

                            Dans mon cœur, mes pensées. 

                            Il y a toujours sa présence.

                            Je me fous de son passé.

 

                            Pour moi il sera, le présent, l’avenir, le futur.

                            Ou une simple aventure.

                            J’espère qu’un jour je  trouverai l’homme de  ma VIE

                            Celui à qui un jour je dirai OUI.....

 

 

                                     

                                     

                                                                           MCLAUDE

 

                                                                           Albi, le 16.05.01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                               DOMI & ERIC

 

                   Domi,

                   Tu as quitté ta Normandie natale,

                   Tes racines familiales,

                   Pour notre beau midi,

                   Et ton amour pour Eric.

 

                   Eric,

                   Tu as quitté Albi, 

                   Ta famille et tes amis,

                   Pour aller vivre ta VIE,

                   Auprès de Domi.

 

                   Votre passion pour le foot vous a réuni,

                   Faire la fête avec vos amis,

                   Et tout votre Amour aussi,

                   Et c’est pour le fêter aujourd’hui,

                   Que nous somme tous réunis.

 

                   En espérant que votre mariage,

                   Résistera au temps et aux orages,

                   Que vous saurez prendre les virages,

                   Sans trop de dérapages.

                   Même s’il y a quelques nuages.

 

                   C’est avec ces mots et ces fleurs,

                   Que je viens vous offrir du fond du Cœur,

                   Tous mes meilleurs vœux de BONHEUR...

 

                                                                        MCLAUDE

 

                                                               ALBI le 4 AOUT 2001

                                                         

 

 

 

 

                                               “T’AIMER”

        

                   T’AIMER,

                   C’est ma raison  de Vivre,

                   Ma force pour survivre,

                   J’ai si peur de le dire,

                   Que je vais te l’écrire.

 

                   T’AIMER,

                   Malgré la distance,

                   Avec nos différences,

                   Donnons-nous cette chance,

                   De vivre notre romance.

                  

                   T’AI¨MER,

                   C’est ne plus avoir peur,

                   Croire au Bonheur,

                   Sentir cette chaleur,

                   Qui  vous envahit le Cœur.

 

                   T’AIMER,

                   Faire de toi mon amant,

                   Accepter tes enfants,

                   Partager nos sentiments,

                   Être une deuxième maman.

 

                   T’AIMER

                   Et découvrir l’AMOUR,

                   Celui qui dure toujours,

                    

                   T’AIMER,

                   Vaincre tous ces tabous,

                  Qui redorent autour de nous.

 

                   T’AIMER,

                   Tout simplement.       

 

                                                         MCLAUDE

 

                                                        Albi le:23.06.09          

 

 

 

 

 

 

 

 

                                               HELENE 

 

                   Dimanche je n’étais pas auprès de toi,

                   Pour te dire au revoir,

                   Mais mes pensées, allaient vers toi.

 

                   Aujourd’hui, tu vas partir,

                   Vers un autre Pays,

                   Donner un autre sens à ta VIE.

 

                   Consacré un peu de ton temps,

                   A ces milliers d’enfants,

                   Qui n’ont plus de Maman.

 

                   Mettre un peu de Bonheur,

                   Dans leurs p’tits Cœurs,

                   Trop souvent en pleurs.

 

                   Tu vas dans ce pays d’Afrique,

                   Qui est le plus magnifique,

                   Vrai et authentique.

 

                   Je ne sais pas,

                   Si on se reverra,

                   Mais dans mon Cœur tu resteras.

 

 

 

 

 

                                                                                      MCLAUDE

 

                                                                                     Albi, le 26.06.01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                      “LES MINOUS”

 

                   Michou et André,

                   C’est par un bel été,

                   Que nous nous somme rencontrés,

                   Entre nous une Amitié,

                   Est née.

 

                   Et depuis chaque été,

                   Nous aimons nous retrouver,

                   A Espalion,

                   Ce  petit village d’Aveyron,

                   Où vivre il fait si bon.

 

                   C’est votre mamie, qui nous a réuni,

                   Sur son balcon toujours fleuri,

                   Elle avait toujours un mot gentil,

                   Mais aujourd’hui elle est partie,

                   Et nous gardons son souvenir.

 

                   A la Kinoise, votre havre de paix,

                   Votre jardin secret,

                   Où se  conjugue, le présent et le passé,

                   Michou veille sur son Minou,

                   Avec tendresse et AMOUR......

 

 

                                                                  MCLAUDE

 

                                                                  Albi le,31 Octobre 01

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

                            JE T’ ATTEND

                  

                   Je t’attend ,

                   Comme cet enfant, qui attend,

                   Le père Noël  et ses jouets.

                   Je t’espère et je t’attend,

                   Moi, qui est tant besoin d’AIMER...

 

                   Je t’attend,

                   Je veux être aimer, pour moi

                   Non pas parce-que je suis handicapée,

                   J’ai tant d’Amour a donner,

                   Je t’attend Aime-moi.

 

                   Je t’attend,

                   Comme d’autres attendent  le messie,

                   Je t’entend l’homme de ma Vie...

                   En espérant, le rencontrer un jour,                                   

                   Je l’attend, j’ai tant besoin d’Amour,

                  

                   Je t’attend,

                   Comme on attend le printemps,

                   Comme on attend un enfant,

                  

                   Alors!dis moi où es-tu,

                   Mon bel inconnu.

                   Quand l’heure sera venu,

                  

                   De se rencontrer,

                   Et de s’Aimer,             

                   Oui de s’Aimer.

 

                   Moi qui t’attend,

                   Depuis si longtemps,

                   Depuis si longtemps.                                                

 

                                                                                     MCLAUDE

 

                                                                                 Albi le, 28.02.02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                      “LA RENCONTRE”

 

                   Quand, l’on s’est rencontré,

                   Tous, nous opposé,

                   Nos goûts, nos idées.

 

                   Puis, comme oiseau blessé,

                   Tu m’as apprivoisé,

                   Et appris à AIMER...

 

                   Tu m’as ouvert ,ton COEUR,                

                   Avec tendresse et douceur,

                   Et j’ai appris la couleur de BONHEUR...

 

                   T’as fait renaître mon corps de Femme,

                   Et rallumer en moi, la flamme,

                   Du désir et du charme.

 

                   Depuis que l’on s’est rencontré,

                   Ma vie, a changé,

                   De moi, une autre tu as fait.

 

                   Je t’aime, je ne sais pas où çà va nous mener,

                   Est -ce un rêve, ou une réalité,

                   Une  histoire d’Amour ou d’Amitié.

 

                   Je le sais, aujourd’hui,

                   C’est toi l’Amour de ma VIE...

 

 

                                                                   MCLAUDE

 

                                                                  Albi, le 18.04.09

 

                                                       

 

 

 

                            “OU VA LA FRANCE”

 

                   Où va la FRANCE,

                   Où va notre pays,      

                   Pourquoi toute cette violence,

                   Sauvons notre patrie.

 

                   Au pays des droits de l’HOMME,

                   Apprenons a vivre entre homme,

                   Et faisons de nos différences,

                   Un atout, ou une chance.

 

                   Avant de vouloir être Européen,

                   Apprenons à être de bons Français

                   Capable de vivre ensemble, au pays de la liberté

                   Pour ensemble construire demain...

 

                   On viole nos enfants,

                   On tue des pauvres gens,

                   Pour quelques milliers de francs,

                   Sauvons nos enfants...

 

                   Ou va la FRANCE,

                   Où va  notre pays,

                   Construisons dans l’espérance,

                   Un nouvel avenir...

 

                   Où va la FRANCE,

                   Où va mon beau pays...

   

 

                                                                  MCLAUDE

 

                                                                  Albi,le 30 .04 02

 

 

 

 

                                      “C’EST CA L’AMOUR”

 

                   Il surgit n’importe tout,

                   Parfois il nous rend fous,

                   Et de rendez-vous en rendez-vous,

                   On devient plus jaloux.

 

                   Peu importe les âges,

                   Il nous invite au voyage,              

                   Il fait des ravages,

                   Et même quelques naufrages.

 

                   Il fait du mal, il fait du bien,

                   On en a tous besoin,

                   Il est au détour d’un chemin ,

                   Prêt à vous tendre, la main.

 

                   C’est çà  l‘Amour,       

                   Qui dure une Vie,

                   Qui dure toujours,

                   Qui dure une  nuit,

                   Qui dure un jour.

 

                   Il vous envahie le Cœur,

                   Vous comble de Bonheur,

                   Et vous vous sentez belle,

                   Çà vous donne des ailes.

 

                   C’est ça l’Amour,

                   Le vrai, le grand Amour,

                   Qui dure jour,

                   Qui dure toujours...

 

 

                                                                           MCLAUDE

 

                                                                           Albi, le 16.05. 02

 

 

 

 

 

 

                           

 

 

 

 

                                      “N’OUBLI  PAS”

 

                   N’oubli pas,

                   Qu’un beau jour d’Avril,

                   Tu as dit oui pour le Vie,

                   A celui qui est devenu ton mari,

                   Qu’il se prénomme Francis.

 

                   N’oubli pas,

                   Que tu es la Maman,

                   De deux beaux enfants,

                   Et même s’ils sont grands,

                   Ils ont toujours besoin de leur Maman.

                  

                   N’oubli pas,

                   Il n’y a pas dans la Vie.

                   Que tes parents, tes amis,

                   Tu as des enfants, un mari,

                   Et toute une famille aussi.

 

                   N’oubli pas,

                   Tout ce qui est l’essentiel,

                   Tout ce qu’on a partagé,

                   Les fêtes de Noël,

                   Et tout ce qu’on aimé.

 

                   N’oubli pas,

                   Toi la sœur que je n’ai jamais eu,

                   Je ne te reconnais plus,

                   On est en train de se perdre vue,

                   On se voit presque plus.

 

                   N’oubli pas,

                   De nous t’éloigne pas,

                   Sinon tu le regretteras,

                   Et  un jour seule tu seras,

                   Alors!surtout n’oubli pas...

 

                                                                            MCLAUDE

                                                                           Albi,  le  04.11.02

                                                                           (A Michèle)

 

 

 

 

 

 

 

                        “IL AURA SUFFIT”

 

                   Il aura suffit,

                   D’un coup de téléphone,

                   Pour qu’enfin elles nous pardonnent,           

                   Et qu’elles entrent à nouveau dans notre Vie.

 

                   Il aura suffit,

                   D’un dîner, d’une soirée,

                   Pour oublier le passé,

                   Pour être de nouveau réuni.

 

                   Il aura suffit,

                   De presque  rien, 

                   Pour ensemble retisser les liens,

                   Faire le premier pas,se tendre la main.

 

                   Il aura suffit,

                   De pas grande chose,

                   Pour faire changer le cour des choses,

                   Tout ces petits rien, qui change la VIE...

 

                   Il aura suffit,

                   D’un sourire, d’un regard,   

                   Pour prendre un autre départ.

 

                   Il aura suffit,

                   De trois fois rien,

                   Pour croire au destin.

 

                   Il aura suffit,

                   De rien du tout,

                   Pour pouvoir redire nous...

 

                                                           MCLAUDE

 

                                                                  Albi, le 05.11.02

 

                                                        (A M.Line et Fanchon)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                              ANNIE

        

                            Nous tes amis,

                            Autour de toi sommes réuni,

                            Pour fêter aujourd’hui,

                            Ta nouvelle VIE...

 

                            Tu entres dans la confrérie des retraités,

                            Plus de réveil a faire sonné,

                            A toi les grasses matinées,

                            Où tu pourras te prélasser.

 

                            Pour occuper tes journées,

                            Les mots croisés, où la télé,

                            Ou un bon disque à écouté,

                            Avec Bernard à tes côtés,

                           Votre passion c’est de chanter.

 

                            Quelques voyages vous ferez,

                            Le Nord pays de vos racines,

                            Et des aller-retour en Corse j’imagine,

                            Pour regarder Leny pousser

 

                            Pour garder la forme tu feras,

                            Un peu de bénévolat,

                            Auprès des personnes âgées,

                            Ainsi que des handicapés

 

                            Annie notre amie, tu seras

                            Une retraitée super sympas.

                            Levons le verre de l’Amitié,

                            A notre jeune retraitée.

 

 

                                                                  MCLAUDE

                                                                   Albi, le 23.02.03

  

 

 

 

 

                            LE PREMIER RENDEZ-VOUS

 

                   Un regard, un sourire,

                   Et soudain tout chavire,

                   Votre cœur par à la dérive,

                   Vous ne savez plus si qui arrive.

 

                   Les mains moites, le cœur que bat,

                   Vers lui vous faites les premiers pas,

                   Quand pour la première fois,

                   Vous jouer au toi et moi.

 

                   Au premier rendez-vous,

                   On se dit rien, on se dit tout,

                   On ne parle pas d’Amour,

                   On espère qu’il naîtra un jour.

 

                   On échange au hasard,

                   Une parole, un regard,

                   Un geste de tendresse,

                   Son nom, son adresse.

 

                   On espère se revoir,

                   Même que pour un soir,

                   Commencer une histoire,

                   On envie d’y croire.

 

                   Le premier rendez-vous,

                   Parfois il change tout,

                   Il  y a tout les jours,

                   Un premier rendez-vous d’AMOUR...

 

                                                           

                                                                           MCLAUDE

 

                                                                               Albi, le 12.03.03

  

 

 

 

 

                                      A L’APF

 

                   Les lundis et jeudis,

                   Après-midi

                   Direction allée du camping,

                   A l’APF je retrouve mes amis.

 

                   Et là ,on papote on tri,

                   Un meuble, un livre, un bibelot,

                   Qu’on vendra à la braderie,

                   Pour quelques euros.

 

                   A chaque réunion,

                   Chacun donne son opinion,

                   Ce qui fait monté le ton,

                   De nos discussions

        

                   Méchoui, loto, brocantes, voyage,

                   Messieurs, mesdames,

                   Demander le programme,

                   Il y en a pour tous les goûts, tous les âges.

 

                   Une réunion de ceci, une autre de cela,

                   Chacun rempli son agenda,

                   T’y vas ou t’y vas pas,

                   A l’APF, c’est çà le bénévolat.

 

                   C’est toujours autour d’un café,

                   Qu’on aime bien se retrouver

                   Parler du passé, faire des projets,

                   Partager le verre de l’AMITIE...

 

 

                                                                                     MCLAUDE

 

                                                                                 Albi, le 12.03.03

 

 

 

 

 

 

                            ENTRE NOUS

 

                   Entre nous ,

                   Il a suffit d’un regard,

                   D’une rencontre au hasard,

                   Qui a eu lieu un peu trop tard,

                   Pour moi, c’est un nouveau départ.

 

                   C’est le début de notre histoire,

                   Auquel j’ai besoin de croire,

                   Et qui me redonne l’espoir,

                   Quand je suis seule le soir,

                   Dans ce grand lit froid.

 

                   Entre nous,

                   C’est des sentiments partagé,

                   Entre amour et amitié,

                   Qu’on a peur de s’avoué,

                   Par peur de tout cassé.

 

                   Tu n’es pas libre, je le sais,

                    Moi je t’Aime en secret,

                     Si faut t’attendre des années,

                      Alors je t’attendrais,

                     Car tu m’aime je le sais.

 

                     Entre nous,

                     Pas besoin de long discours

                    Notre amour,

                    Est plus fort que tout,

                     Et je crois en notre Amour.

                           

 

 

                                                                          M CLAUDE

                                                                                     

                                                                           Albi, le 28.08.03

 

               

 

 

 

*                                      AU NOM DE QUOI

                  

                   Au nom de qui, au nom de quoi,

                   De quel amour, de quelle loi,

                   Quelle religion, ou quelle foi,

                   Peut-on un jour, faire ce choix.

 

                   Le choix d’être parents,

                   De devenir maman,

                   Puis l’espace d’un instant,

                   Donner la mort à son enfant.

 

                   Parce-que un jour à surgi,

                   Dans votre vie,

                   Le handicap, la maladie,

                   Est-ce- qu’il faut en finir.

 

                   Ce n’est pas parce-qu’on est handicapé,

                   Que sur un lit ou un fauteuil, on est cloué,

                   Qu’on n’a plus le droit d ’espérer,

                   La Vie, on doit la respecter.

 

                   Tu n’avais pas, le droit Vincent,

                   D’imposer cela à ta maman,

                   Même si pour vous ce jour,

                   Cet un acte d’Amour.

 

                   Seul, pour nous peut décider,

                   Le Seigneur de toute l’humanité,

                   Auprès  de lui de nous rappelé,

                   Le jour et l’heure, qu’il a décidé.

 

                   Alors ! au nom de qui,

                   Au nom de quoi,

                   Irons-nous contre cette loi

                   Seul Dieu peut choisir.

 

                                                                            M.CLAUDE

                                        

    Albi le 27.09.03

 

 

 

 

 

 

 

 

                            SUZETTE

 

   Durant toutes ces années,

  La Vie, ne t’as pas épargné,

Mais tu as toujours su affronté,

Toutes Les difficultés.

 

Fidèle en Amitié,

A l’APF et la Fraternité,

Où tu es engagée,

Plein d’amis tu t’es fait

 

T’es charmante,                  

Toujours souriante,

Gaie et pimpante,

Très avenante.

 

T’as quatre fois vingt ans,

Quatre vingt printemps,

Et pourtant sur toi,

 Le temps ne se voit.

 

Aujourd’hui c’est la fête,

De notre amie SUZETTE ,

Nous chantons des chansons,

A notre amie SUZON                       

 

Autour de toi nous sommes réunis,

Nous tes amis,

Pour t’offrir ces quelques fleurs,

Et tous nos vœux de Bonheur.

 

BON          ANNIVERSAIRE SUZETTE…             

 

 

                                                                          

  MCLAUDE

                                                             

                                                                                     Albi mai 2004                                   

 

 

 

 

 

 

 

         J’AVAIS OUBLIE

 

 

         J’avais oublié,

         Combien la différence,

         Engendre l’intolérance,

         Et fait tant de souffrance,

         Créer des murs de silence.

 

         J’avais oublié,

         Durant toutes ces années  qu’être handicapé,

         Il ne suffisait pas de bien l’accepter,

         Pour être bien intégré,

         Dans ce monde , dans cette société.

 

         J’avais oublié,   

         Que ces quatre roues,

         Restaient un sujet tabou,

         Dans ce monde debout,

         Dans ce monde de fou.

 

         J’avais oublié,

         Qu’il est  normal,

         Et presque fatal,

         De  rester en rencard, sur le quai d’une gare,

         Les jours de grands, départs .

 

         J’avais oublié,

         Que pour nous handicapés,

         Il n’existe, ni liberté, ni égalité, 

         Quant à dame solidarité,

         Peut-on vraiment l’espérer.

 

         J’avais oublié,

         Tout cela,

        Oui mais voilà

        Il y a toujours des blessures,

        Qui vous retombe en pleine figure.

 

       Alors n’oublier jamais,

       Qu’un jour vous aussi,

      Un jour dans votre vie,

       Vous pouvez  vous retrouver sur quatre roues,

       Et ne plus vivre debout.

 

      Voilà n’oublier  jamais,

       Moi j’avais oublié,

      Que j’étais handicapée,

      Mais hélas vous me l’avez rappeler…

                 

 

                  MCLAUDE 

                                     Albi, le 21.10.04

 

 

 

 

 

 

 

 

                       DISCRIMINATION

 

Discrimination,

De par son nom,

De par son prénom,

Ses opinions

Sa religion

La discrimination

Architecturale,

Fait beaucoup moins mal,

Que celle qui est verbale

Même si elle n'est pas  normal.

La discrimination

physique

psychique

politique

celle qui fait partir de l'étique

La discrimination

sociale

familiale

amicale

faisons que plus jamais

nous ayons à conjuguer

le verbe DISCRIMINER ....

 

 

                               MCLAUDE

                              

                               ALBI OCTOBRE 2007  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

                                  L'AMOUR

 

         Il surgit dans votre VIE,

         Il vous a choisi,

         Il peut vous rendre heureux,

         Ou bien très malheureux,

         Il peut  faire souffrir,

         A avoir envie d'en mourir.

         Il vous comble de Bonheur,

         Ou vous brise le COEUR,

         Il peut faire très  mal,

         Il est parfois fatal.

         Il peut faire des ravages,

          Ou de très  beaux voyages.                                                              

         Un jour tout va bien,

         Et puis beau matin,

         Tout est finie,

         Vous croyez plus  en la VIE.

         On ne l'oubli jamais,

         On n'en guéri jamais.

         Alors! si vous aussi,

         Il  surgit dans votre VIE

         Rappelez-vous que l'AMOUR ,

         Ne dure jamais TOUJOURS.....

 

                                              

                                       MCLAUDE       

                                      Albi,le 11.12. 2009

 

 

 

 

 

 

 

                            NOUS DEUX                                 

 

         NOUS  DEUX   

         C'était le lendemain,

         De  la St Valentin,

         Que t'as croisé mon chemin,

         Bousculer mon destin.

 

         NOUS  DEUX

         Il a suffit d'un simple message,

         C'est le début du voyage,

         C'est sur on aura des orages,

         Mais à deux nous ferons le voyage.

        

         NOUS  DEUX .

         Si parfois il y a des tempêtes,

         A deux on les surmontera ,

         Notre AMOUR vaincra ,

         Et plus fort on sera ,

        

         NOUS DEUX

         Parce-que c'est  écrit,

         Parce-que c'est la VIE,

         Et que l' Amour nous unis

         Pour tout çà merci....

        

         NOUS DEUX

         Parce-que c'est TOI ,

          Parce-que c'est MOI ,

         Et que l'on s'aiment,

         plus que tout.

 

          NOUS DEUX

         Nous étions deux oiseaux blesser ,

         Et l'on s'est apprivoiser,

         Pour apprendre à conjuguer ,

         A tout les temps  le verbe AIMER...

 

         Et même si on est sur quatre roues,

         Notre AMOUR est plus fort que TOUT....

                                                                    

                  MCLAUDE

 

 

 

 

 

                                      ON A TOUS….

 

On a tous le même soleil,

On a tous le même ciel,

On a tous étaient enfants,

On a tous eu des parents…

 

On a tous des différences ,

On a pas tous les mêmes chances;

On a tous le même dieu,

On est tous fait pour vivre à deux

 

On a tous fait des erreurs,

On a tous eu des malheurs

On a tous des bleus au cœur,

On a tous droit au bonheur.

 

On a tous cru un jour

Vivre le grand Amour,

Mais un grand Amour,

Ne dure jamais toujours.

 

Nos enfants sont pas sur cette terre,

Pour aller mourir à la guerre,

Pour des pays qu’on connais pas ;

Libérez ! tous nos soldats…

 

On a tous droit à la liberté,

On a tous le droit d’aimer et d’être AIMER…

 

                                                                           MCLAUDE

 

                                                                           Albi le 08.08. 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                    SOPHIE   

         Sophie,

         Durant ces six années,

         T'as organisé, animée ,

         Nos repas, nos sorties,

         Tu nous as accompagné   

         Avec toujours un mot gentil.

        

          Présente dans toutes nos actions

          Animations, ressources et revendications

         Tu animais nos réunions,

         Et tempérais  nos discutions,

         T'étais de tous les fronts,

         Souvent au volant du fourgon.

 

         Repas, sorties, voyages,

         Tu  nous as fait découvrir

 ,       De beaux  paysages,

         Au cour de ces sorties.

         Tu avais le souci,

         De chacun de  nous.

        

         SOPHIE

         Travailler ,à tes côtés,

         Fût un plaisir ,

         Au nom de tous je  REMERCIE

         L'animatrice  et surtout l'AMIE....

 

 

                                               MARIE CLAUDE

        

 

 

 

 

 

                                               TERRE D ‘OCCITANIE      

 

Du fin fond de la montagne NOIRE

En passant par Carmaux ses gueules  noire.

Des berges du Tarn à celles de Garonne 

Toujours le même accent qui résonne.

L’accent d’Occitanie,

L’accent de ce pays.

Un petit verre de Gaillac,

Pour faire descendre un bif teck de l’Aubrac

Ici les femmes aussi,

Aiment le rugby,

Supportrice du C.O ou du SCA,

Fidèle elles sont toujours là !

Et Ste Cécile règne en souveraine,

Sur cette foule humaine.

J’ai des origines Aveyronnaise

Mais mes racines elles sont Tarnaise

C’est sur cette terre d’OCCITANIE

Que je veux vivre, aimer, mourir…

Sur ma terre d’OCCITANIE…..

 

                                                                  MCLAUDE

 

                                                                  Fait   Albi le 13.03.2012

 

 

 

 

 

 

                QU'UNE   PARENTHESE

                           

On c'est aimer à la folie,

puis chacun à repris sa vie.

Toi tu voulais des enfants;

moi je refuse d'être Maman.

Il y avait surtout  entre nous,

mon fauteuil ;mes quatre roues.

Alors une autre femme t'as aimé,

et cet enfant elle t'a donné.

D'autres hommes j'ai croisé,

sans vraiment les aimer

Car tout au fond de notre Cœur,

nous croyons toujours à notre BONHEUR.

Toi et moi nous le savons,

un jour nous retrouverons.

Et ce jour là je serais debout,

il n'y aura plus ces quartes roues entre NOUS.

On pourras  vivre notre amour,

au grand JOUR.

Ceci n'est qu' une parenthèse,

il n'y a pas d'autres hypothèses.

Nous le savons tous, un grand AMOUR

Triomphera toujours...

 

 

                                               MCLAUDE

                                                        Albi le 11.11.2013

 

 

 

 

 

    JUGEMENTS

 

Vous me jugez sans me connaître,

Uniquement pour mon apparaitre;

sans vous souciez de mon mal être.

 

Vous me jugez pour mes absences,

vous doutez de mes compétences

en moi vous n'avez pas confiance.

On a tous nos différences,

on  a tous droit à la chance,

tout est une question  de confiance.

 

Quand c'était le moment,

d'élire un représentant,

personne n'appris d'engagement.

 

Et maintenant

vous vous permettrez des jugements,

fallait agir quand c'était le moment.

 

Vous ne connaissez rien  de ma vie:,

seul me juge mes vrai amis.

 eux savent vraiment qui je suis…

 

Seul le jugement dernier,

lui seul pourra me juger

voir même me condamner

 

Avant de porter des jugements,

faut bien connaitre les gens,

ceux qui sont égoïstes eux tienne pas leurs engagements..

 

Ils ne foutent rien,

personne ne dit rien

 

Et moi ont me traite d'EGOISTE

alors que je suis juste REALISTE…

voir un peu trop IDEALISTE

                                                                                                                                                                                   MCLAUDE

                                                                                                                                                                                                                                                                                   Décembre 2013                                                                                                                                                                                                                                                          

 

 

 

                            ALORS J AVANCE

 

Durand toutes ces années,

la vie ne m'a pas épargné,

mais je n'ai  aucun regrets.

ALORS J'AVANCE….

 

Malgré les méandres  de la vie,

accepter-moi comme je suis,

celle que je suis devenue aujourd'hui.

ALORS J'AVANCE….

 

Malgré mes erreurs et mes doutes,

tout doucement je suis ma route,

et le reste je m'en fou point c'est  tout

ALORS J'AVANCE….

 

Vous vous permettez de me juger,

à tord vous me condamner;

sans même vous excuser

ALORS J'AVANCE….

 

Malgré mes quartes roues,

je vis debout,

je vis comme vous

ALORS J'AVANCE….

 

Sans regarder derrière moi,

j'avance tout droit,

en laissant tout  derrière moi

ALORS J'AVANCE….

 

On a fait tout les deux erreurs,

pourtant on croit encor à notre BONHEUR

laissons faire la route de Cœur.

ALORS J'AVANCE….

 

Et jour après jour,

renait notre Amour,

car en nous il vit toujours.

ALORS J'AVANCE….

 

Une nouvelle Année

vient  de commencer                                  MCLAUDE

                                                                  ALBI LE 07/01/2014

osons enfin de vivre et d'AIMER

OSONS AVANCER...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                CLAUDE

 

Tu étais un tout jeune retraité,

tu avais  plein de projets,

hélas! trop tôt la maladie t'as emporté.

 

Au TPMR t'étais pas qu'un simple chauffeur,

t' étais surtout un homme au grand Cœur;

tout tes mots avec des couleurs.

 

Pour tes collèges, pour nous les handicapés

a rendre service t'étais toujours prêt,

et ton amitié tu nous donnais.

 

Tout les deux nous partagions,

la même passion,

pour l'occitan et la poésie.

 

Tu me redonner l'envie d'écrire,

dommage tu ne peux plus me lire.

ADIEU CLAUDE!!!!!!!

 

 

                                                                          

                                                                  à mon ami Claude CELARIES

                                                                           MCLAUDE

                                                                                                                                                                                            Albi le 21.03.2014

                                                                         

 

 

 

                            LE SECRET DU BONHEUR

 

Prendre  le temps,

d'avoir du temps ,de se donner du temps.

Faire les choses avec passion,

et non pas par obligations

C'est le secret du Bonheur,

savoir écouter son cœur.

Savoir aimer

et se laisser aimer.

Savoir entendre tout  les je t'Aime,

savoir dire je t aime.

Laisser parler ses sentiments,

même si ce n'est que pour un instant.

Surtout croire que l'Amour,

durera toujours.

C'est  çà! le secret du BONHEUR…

 

 

 

 

                                                                           MCLAUDE

 

                                                                           Albi, le 21 03 2014

 

 

 

 

 

 

 

 



29/04/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres